Voyages

Mon ouverture sur le monde des autres

La mascotte incomprise…

Voilà quand j’ai commencé à travailler cet été, sur la rue Saint Hubert lors de la première vente de trottoir, il faisait beau, il y avait plein de monde, et du coup le samedi c’est presque devenu un rendez-vous familiale, une balade où faire des presque bonne-affaires.

Moi j’étais là, en train de prendre « la bonne couleur » comme dirait mon patron (comprenez, que j’avais totalement cramé dans le cou et sur le visage), et je trouve par terre une superbe pieuvre peluche multicolore, qui un jour a dû faire de la musique, mais surtout qu’un enfant doit un peu pleurer à présent. Je la ramasse en me disant que je vais voir débarquer une mère en panique mais trop contente que la peluche ait été retrouvée, mais bon, mon patron me dit au bout d’une demie heure « tu comptes pas la garder dans les mains toute la journée ? Soit tu la donnes au premier enfant que tu vois, soit tu la mets en arrière et tu la remmènes chez toi ensuite mais libère tes mains tu vas en avoir besoin ».

Ok… j’ai donc rapporté la peluche à la maison, Thomas a fait un accueil plutôt dépité et celle-ci est resté là. Jusqu’à ce que je trouve quoi faire avec elle !!! Est-ce que je contacte les organisateurs de la vente de trottoir pour leur dire, est-ce que je poste un message facebook sur le groupe du quartier…

Du coup je l’ai déposée la semaine dernière chez Renaissance : magasin communautaire, avec un pantalon que mon patron m’avait donné pour moi que j’ai réparé mais que je ne souhaitais pas garder. Au moins cela fera peut-être plaisir à des gens !

Peluche retrouvée sur St Hubert durant la vente de trottoir

Post a comment